Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Berbèrophile

Brooklyn Bridge, New-York

Brooklyn Bridge, New-York

Malgré que nous ayons tendance à pointer du doigt les défaillances du système politique, économique et social Américain, je ne peux pas croire que la plus part d'entre nous n'ait jamais rêvé de se rendre sur les terres du monde libre. Difficile également de croire les plus sceptiques lorsqu'ils nous disent:

"Alors ça tu peux me croire, de ma vie je n'irai dans ce pays de cow-boys consanguins prenant un malin plaisir à sexualiser les gamines de 6 ans à travers leurs concours de pretty litte miss à la C**!"

Fermez la vils chenapans, y en a marre de vos clichés!

Ce n'est pas nouveau le Rap Outre-Atlantique est de loin la référence Hip-Hop mondiale depuis près de quatre décennies (en même temps quand on est à l'initiative d'un mouvement, ce n'est quand même pas si compliqué de jouir systématiquement d'un coup d'avance sur ses rivaux, quoi que...).

Légèrement nostalgiques, une poignée d'artistes tentent de remettre au goût du jour cette bonne vielle époque du Rap Old School des années 2000 (beats musicaux propices à une détente maximale, favorisant un hochement de tête incessant).

C'est précisément le cas pour le talentueux Caleb Parker, ou "Caleborate" de son nom de scène, qui fait partie de cette génération de "rappeurs millenials" (individus nés après l'an 2000) peinant à trouver leur place au sein de l'industrie musicale tant la vocation pour le chant est une véritable épidémie sur le sol Américain.

 "A la différence des collèges Français, les classes de musique sont pleines à craquer"

Du haut de ses 26 balais, le gamin de Sacramento (Californie) a réussi à se faire connaître via son label indépendant. Autant vous dire qu'il faut avoir une sacrée paire pour parvenir à exister sur la scène Rap US sans aucun appui financier.

Afin d'illustrer mes propos élogieux envers le jeune ménestrel, je vous propose son "groovant" morceau "4 Willem" qui est une véritable petite douceur auriculaire.

C'est ce genre de sons qui te poussent à motiver ta bande de copains pour se rendre sur une terrasse en rooftop, bière à la main et clope au bec, faisant face à un sublime couché de soleil ("on s'y croirait presque hein?").

En plus de cette saveur musicale avérée, le clip vidéo est plutôt alléchant. Le visuel de ce court métrage volontairement vieilli, nous plonge dans le mythique quartier de Brooklyn (Babylon de la streetculture) pour une courte immersion musicale parfumée de nostalgie. 

Mieux qu'un banal teasing d'agence de voyage, ce titre de Caleborate vous poussera naturellement à aller tchecker sur les plateformes de recherches, des billets d'avions en direction de la Big Apple (soit NYC)

Toi: "Chérie, ça te dirait un voyage à New-York sur un coup de tête?"

Compagne: "Euhhh...tu as vu l'état de tes comptes mon ange...?"

Toi: "Rahhhhh y a pas à dire, toi tu sais envoyer du rêve!"

Il est temps de faire gesticuler cette bonne vielle nuquette!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article