Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Berbèrophile

"ouhhhhhh my babe, babe, babe ,babe, babyyyyyyyyyyy ehhhhh"

"ouhhhhhh my babe, babe, babe ,babe, babyyyyyyyyyyy ehhhhh"

Quand je jette un rapide coup d’œil dans le rétroviseur de ma singulière vie ("mais en parallèle tellement douce et délicieuse"), je m'aperçois qu'une époque musicale a complètement disparu, ne laissant derrière elle, que quelques ossements d"ipods nano" bien enfouis dans nos chambres d'anciens pré-pubères.

"Si toi aussi, à cette époque, tes boutons explosaient lorsque tu souriais, alors donne moi un énorme five bruhhh..."

"Claque la moi fort canaille!"

Il s'agit bien entendu de cette bonne vielle épopée qu'on appelait jadis, le "R'N'B ("Rhythm And Blues et non Revenu National Brut chenapan!") qui avait tendance à touiller dans le même bol des influences Hip-Hop, Soul et Pop entre les années 90's et 2000's.

Pour ceux qui n'auraient pas eu le privilège de savourer cette ère musicale, il vous faut savoir que l'amour était en libre circulation à peu près partout dans le monde, sur les places publiques comme au sein des sphères privées.

Une fois munis de nos écouteurs, parcourant nos playlists R'&'B préférées, un excès d'amour et de confiance s'emparait de nous. Que nous fussions atrocement laids, banals ou fabuleusement beaux, nous étions prêt à braver les plus durs obstacles de la séduction. 

Si par mégarde une jolie plante ou bien un bel arbre (tout dépend de votre orientation sexuelle) prenait la peine de s'asseoir en face de vous dans les transports en commun, une sorte d'alchimie se créait en nous.

La douce mélodie du R'&'B à pleine balle dans nos oreilles, intensifiait notre regard et magnifiait notre communication non-verbale (petit sourire en coin, léger hochement de la tête de gauche à droite, voir clin d’œil subtile pour les plus audacieux).

 

Hey sexy!

Bon il est vrai que la plus part du temps, la cible convoitée changeait prématurément de place... 

Mais la sensation d'être une "petite fraîcheur" restait intact (avouons que le pouvoir de la musique est beaucoup trop mal exploité de nos jours...).

Heureusement que le #metoo n'était pas encore institué à l'époque, car bon nombre d'entre nous auraient pris du ferme pour recèle de R'N'B.

C'est avec émotion et beaucoup de nostalgie que certains artistes tentent de remettre au goût du jour ce courant musical qui nous a susurré tant de jolies choses dans le creux de nos oreilles (en espérant qu'elles étaient propres).

Je m'attarderai plus particulièrement sur la talentueuse Teyana Taylor qui jouit d'une complète palette de compétences artistiques. A la fois actrice, chanteuse, danseuse ainsi que modèle, la jeune New-Yorkaise (d'Harlem précisément) fait parler d'elle avec son nouveau titre "Gonna love me" qui est une véritable explosion de saveurs à l'écoute. 

Sur un mélodieux air de guitare, Teyana Taylor nous transcende par sa voix soul, digne des plus grandes chanteuses de R'&'B d'antan. Ce qui explique l'intérêt qu'ont pu avoir Pharell Williams ou encore Kanye West pour elle lors de collaborations musicales passées.

Vous aurez beau essayer de canaliser votre hochement de tête lors de l'écoute, ce morceau vous trempera de la tête aux pieds dans un gigantesque verre de lait d'amandes douces.

Peu calorique, cette musique est à boire avec excès!

"Pardon?...c'est un titre pour les fragiles?...ah oui scuse j'avais oublié que tu étais un dur à cuire tête d’œuf..."

Peut-être ma plus belle punchline de l'année?

Prends donc cette dopamine en plein tympan ;)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article