Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Berbèrophile

POURQUOI LA DROGUE C'EST COOL?

La drogue dure, une substance "Pop" qu'il faut absolument consommer pour être "in"

 Je ne vous apprends rien, la drogue est une pratique ancestrale dont la culture du pavot à opium était cultivée en Mésopotamie 4000 ans avant J.C.. Il en va de même pour la feuille de Coca au Perou ainsi que le Cannabis en Chine 2700 ans avant l'ère chrétienne.

Donc le mot "Has been" prendrait tout son sens si nous nous insurgions à propos de la place prédominante qu'occupe actuellement les drogues au sein de nos sociétés.

En revanche les drogues dîtes "dures" se banalisent et se popularisent lors du légendaire événement Hippie "Woodstock" les 15,16& 17 août 1969 accueillant un demi-million de personnes dans l'Etat de New-York. Toutes les Icônes hippies (Jimi Hendrix, les Beatles, les Who et j'en passe...) se donnent rendez-vous pour un festival d'anthologie. Ceux-ci se produiront sur scène le nez enfariné et les veines fortement coagulées, renforçant indéniablement leur génie musical.  

Woodstock Août 1967

Woodstock Août 1967

Qu'est-ce que tu manges au petit déjeuner? "Moi, un grand bol de dépression et un grand verre de codéine" 

Après Woodstock, bon nombre de groupes musicaux "pop rock" mais également d'autres genres, se sont donnés aux plaisirs des drogues dures (c'est bien connu..) mais toujours en essayant de réfuter la réalité, conscients de divertir un public jeune et influençable. 

Kurt Cobain, avant-gardiste malgré lui

Le succès planétaire du groupe Nirvana (qu'on ne présente plus) dans les années 90's, jouera un rôle primordial sur la banalisation de l'héroïne (considérée comme l'addiction la plus féroce) aux yeux du monde. 

Kurt Cobain devenu une icône pour toute une génération, sombrera dans la dépression suite à une rupture avec l'amour de sa vie, Courtney Love.

Le couple hyper-médiatisé aimait se filmer pendant et après leurs prises de "Shoot" se donnant à des comportements très étranges et loufoques. (Vous avez la possibilité d'en savoir plus via le film documentaire "Kurt Cobain: Montage of Heck"),

Kurt Cobain, âgé de 27 ans, finira par se donner la mort d'une balle dans la tête le 5 avril 1994.

Son suicide entraînera un grand nombre de fans à connaître le même sort.

Courtney Love & Kurt Cobain

Courtney Love & Kurt Cobain

Un Hip-Hop qui n'est plus conscient, un Rock qui ne l'a jamais été

2018, l'ère de la truffe blanche et de l'Ecstasy en guise d'apéritif

Depuis 2010, une tempête narcotique s'abat sur les Etats-Unis. La codéine est désormais une nouvelle alternative au Coca-Cola et aux madeleines "St Michel". Celle-ci est un dérivé de l’opioïde, substance psychotrope (agit rapidement et directement sur le système nerveux central) de synthèse dont les effets sont similaires à ceux de l'opium.

La nouvelle génération de rappeurs US sont les garants de ce nouveau phénomène, promulguant les "bienfaits" de la codéine, possible d'être consommée sous toutes ses formes. L’absorption la plus populaire est celle liquide, appelée "Lean, purple drank, dirty Sprite ou encore héroïne liquide", un mélange de médicaments et de sodas.

Cette génération d'artistes est une véritable révolution en termes de communication, puisqu'ils sont capables dorénavant d'atteindre le milliard de personnes via les réseaux sociaux (Michael Jackson est clairement un vulgaire amateur à côté de ça). C'est notamment le cas du chanteur "Lil Pump", qui  célébrera en 2017 la nouvelle année par un "Lean pong" (La bière est remplacée par de l'héroïne liquide dans les fameux verres rouges...)

"Lean Pong" par le rappeur Lil Pump via Instagram

C'est également la raison pour laquelle le contenu des chansons de ces nouvelles stars (mi-gangsta rappeurs, mi-punks dépressifs) proposent des morceaux extrêmement répétitifs puisque les auteurs prennent l'habitude d'enregistrer en studio sous "défonce". C'est assez flagrant pour l'énorme titre de Lil Pump "Gucci Gang" qui donne une impression de boucle sans fin. Celui-ci répétera précisément 53 fois le mot "Gucci-Gang" nous faisant part de son plaisir à partager les médicaments relaxants de sa grand mère ("Mamie est loin d'être farouche ...")

 

 

Le son reste tout de même un doux bordel!

Mais l'apologie de ces substances chimiques n'est pas véhiculée uniquement par la jeune génération d'artistes. Elle est également appuyée par les ténors de l'industrie du rap, tels que "Future" ou encore "Young Thug", particulièrement dans le titre "Relationship", ou ils scelleront leur amitié lors d'une "Narco party" sur un yacht, entourés de groupies prêtes à avaler une tonne de pilules et plus si affinités..

Pas sûr qu'ils atteignent les 40 ans... Carpe Diem quand même!

Mais le plus surprenant est surtout le fait que cette nouvelle vague générationnelle ne se soucie plus vraiment de la virginité de son faciès. Le visage est devenu un véritable lieu d'expression, renforçant une nette démarcation sociale ("Ça tombe bien, j'ai toujours voulu me dessiner plein front un modeste pénis en guise de lunettes!"

Vous trouverez ci-dessous les plus beaux spécimens (A savoir que ce sont des stars planétaires, toutes âgées de moins de 25 ans)

En haut à gauche: "Tekashi aka 69", en bas à gauche : "Lil Uzi"   A droite "Lil Peep"

En haut à gauche: "Tekashi aka 69", en bas à gauche : "Lil Uzi" A droite "Lil Peep"

En plus de leurs styles atypiques, nos jeunes talents se démarquent également par leurs noms de scène rappelant fortement la douce odeur des laboratoires pharmaceutiques tels que "Smokepurpp, Trippie_Red, Lil_Uzi_Vert ou encore Lil Xan" (Petit clin d’œil à ce bon vieux Xanax en cas de rude dépression)

"Ton rap conscient tu peux te le carrer dans l'oignon"

Fini le bon vieux temps des colporteurs de messages, véhiculant la bienveillance, le partage et l'entre-aide, essayant sans relâche d'extirper quelques lueurs d'espoir au sein des ghettos Américains. ("2pac, Notorious BIG, Wu-Tang, Nas, Eminem, DMX?? C'est d'un ringard ...)

Place désormais à l'abondance de tous les excès! Le message est clair :

 Toi: "Purée, quelle salle journée aujourd'hui, je viens encore d'obtenir un 6/20 en physique.."

Ton pote: "Oh tu sais moi, je ne m'emmerde plus avec ces choses là!"

Toi:"Incroyable! Comment fais-tu pour relativiser sur tes vilaines notes depuis le début de l'année?"

Ton pote: "Xanax matin, midi et soir! Tu n'as qu'à voir, j'ai 25 ans et je suis encore en CM2..."

 

Lil Peep en pleine consommation d'ecsta, couronné par 1 millions de likes sur son instagram...

Lil Peep en pleine consommation d'ecsta, couronné par 1 millions de likes sur son instagram...

Un problème de santé publique dramatique 

Outre les morts récentes des trois célèbres rappeurs Américains "Mac Miller,  Lil Peep et Fredo Santana" causées par une overdose, la banalisation des drogues dures est un véritable fléau pour le berceau du capitalisme.

Sur la seule année 2016, près de 64 000 personnes ont trouvé la mort par overdose sur le vieux continent soit l'équivalent des pertes américaines causées par les guerres du Vietnam, d'Irak et d’Afghanistan réunies (sources: www.slate.fr

En octobre 2017, l'administration Trump a déclaré que la crise des opioïdes était une urgence de santé nationale et qu'elle allait débloqué 6 milliards de dollars pour en renverser les effets. Trop peu selon les associations des parents de victimes, qui pencheraient sur 11 milliards de dollars afin de revoir en profondeur le système de santé, de justice et d'action sociale.

Entre temps, des artistes comme "Whiz Khalifa & Lil Xan" qui ont sans doute frôlé la mort, tentent de fédérer leur jeune public autour du mouvement "Fuck Xanax 2018" afin d'alerter sur les dangers de ces substances planantes considérées comme "cool"

- "Qu'est-ce je vous sers monsieur? Nous avons la meilleure Kétamine du littoral ou encore le Xan du jour en Happy Hour!"

- "Si vous n'y voyez pas d’inconvénient, ce sera seulement une grande pinte et une planche de charcuterie pour moi!"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article